ethics certificate for suadCi-dessus: “certificat d’éthique» de l’UNRWA remis à un enseignant qui a publié sur Facebook que «les sionistes et les Juifs» sont «les fils de singes et de porcs».

GENÈVE, le 30 Novembre 2015 –  Malgré les promesses de l’UNRWA, l’agence de secours aux palestiniens, de mettre fin aux incitations à la haine publiées sur internet par ses enseignants, de nombreux professeurs de l’UNRWA incitent toujours les Palestiniens à commettre des attaques au couteau contre ce qu’ils décrivent comme “des singes et des porcs juifs” et devraient être congédiés, suite au nouveau rapport publié aujourd’hui par UN Watch, l’organisation de surveillance basée à Genève. Voir le rapport complet ci-dessous.

“Les mises à pied temporaires des délinquants annoncées par l’UNRWA ne fonctionnent visiblement pas. Leur donner une petite tape sur les doigts leur envoie le message que rien ne doit changer. Au lieu de cela, ceux qui incitent au racisme ou à tuer devraient être expulsés, en application d’une politique de zéro tolérance, tout comme le gouvernement britannique a récemment radié à vie un enseignant suite à un post antisémite sur Facebook “, a déclaré Hillel Neuer, Directeur exécutif de UN Watch.

UN Watch a présenté son rapport aujourd’hui au Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, au chef de l’UNRWA Pierre Krähenbühl – ainsi qu’au Commissaire aux Affaires étrangères de l’UE Federica Mogherini, et à l’Ambassadeur des États-Unis Samantha Power, dont les gouvernements sont les principaux bailleurs de fonds de l’UNRWA, avec, tout réuni, un total de près d’un milliard de dollars l’an dernier.

Le présent rapport, qui fait suite à un précédent rapport publié cette année sur 22 personnes, documente le cas de 10 enseignants, directeurs et autres membres du personnel de l’ONU, qui utilisent l’imprimatur de leurs positions officielles pour inciter les Palestiniens à poignarder et tuer des Juifs israéliens.

“L’ONU et les principaux bailleurs de fonds de l’UNRWA, dont le gouvernement des États-Unis, doivent agir immédiatement pour mettre fin aux emplois de ceux qui font des incitations antisémites meurtrières, et alimentent les vagues d’attaques meurtrières de Palestiniens contre les Juifs israéliens, qui ont coûté la vie à des innocents, hommes, femmes et enfants », a déclaré Hillel Neuer.

«Nous exhortons le Secrétaire général Ban Ki-moon, à intervenir personnellement, parce que l’UNRWA a lamentablement échoué à respecter ses promesses d’arrêter ce poison”, dixit Hillel Neuer. “Nous exhortons M. Ban à prendre des mesures immédiates pour mettre fin aux contrats de tous les employés de l’ONU qui incitent au meurtre ».

“En outre, nous demandons la création d’une commission d’enquête indépendante, qui inclura des représentants des États-Unis, de l’Union européenne (qui a donné à l’UNRWA 139 millions de dollars l’an dernier), du Royaume-Uni (qui a donné 95 millions), et d’autres grands bailleurs de fonds de l’UNRWA, afin qu’ils enquêtent sur la culture de l’impunité envers les auteurs de propos racistes et d’incitation au meurtre qui imprègne l’UNRWA “.

“Cette stratégie de l’impunité de l’UNRWA, du déni, et de la minimisation, ne font que permettre plus d’incitations au meurtre et à la violence. Il est temps de mettre un terme aux pratiques des directeurs d’école, enseignants et membres du personnel de l’UNRWA qui affichent des images antisémites et terroristes incitant à la haine, un thème tellement récurrent qu’il laisse à penser qu’une pathologie de racisme et de violence existe au sein de l’UNRWA, laquelle doit être éradiquée – et non enterrée, comme le porte-parole de l’UNRWA Chris Gunness a tenté de le faire en appelant au boycott des journaux ou des ONG qui osent signaler ces incidents haineux”, a déclaré Hillel Neuer.

«Nous exhortons l’ONU à déclarer sans équivoque que ces messages abominables, publiés sur des comptes Facebook appartenant à des gens qui se présentent ouvertement comme étant des responsables de l’UNRWA, constituent une violation flagrante du statut des personnels de l’UNRWA et des conventions internationales relatives aux droits civils et politiques, qui interdisent l’incitation à la discrimination, à l’hostilité ou la violence”, a dit Neuer.

Neuer ajoute que l’incitation des enseignants au racisme et à la violence constitue une «violation flagrante» de la règle de UNRWA 1.4 qui exige que les membres du personnel se conduisent “en tout circonstances d’une manière conforme à leur statut de fonctionnaires internationaux», et qu’ils s’abstiennent de participer à “toute activité incompatible avec l’exercice de leurs fonctions au sein de l’Agence [internationale]. Spécifiquement, ils “doivent éviter tout acte et, en particulier, toute déclaration publique qui pourrait avoir des répercussions négatives sur leur statut ou leur intégrité, leur indépendance, ou l’impartialité qui est requise par leur statut”, et «ils doivent constamment garder à l’esprit leur obligation de réserve et de tact qui dépend de leur statut international.”

À la lumière des conclusions accablantes du rapport, UN Watch exige de nouveau les excuses du porte-parole de l’UNRWA Chris Gunness, pour sa série de tweets non professionnels contre ce qu’il appelait les “allégations sans fondement de [UN Watch] au sujet de l’antisémitisme [de l’UNRWA]”.

Gunness a cherché à discrediter UN Watch, en diffusant un “appel aux journalistes” à ignorer ce qu’il s’est obstiné à appeler un «non-sujet» :

  • «Appel aux journalistes : s’il vous plaît ne tournez pas les allégations sans fondement de UN Watch au sujet de l’antisémitisme [de l’UNRWA] en “votre parole contre la mienne”. C’est un non-sujet ».
  • “UN Watch se ridiculise … Sa crédibilité est détruite. Qui pourra encore les croire ?»
  • “J’aimerais en savoir plus sur les affiliations politiques et financières de UN Watch depuis sa création. Quelqu’un peut-il me m’aider ? “

___________

Changement climatique à l’UNRWA

Un rapport sur l’incitation à la haine malgré les promesses de l’UNRWA de rendre des comptes

Rapport UN Watch
Le 30 novembre 2015

1: Les couteaux, «nouveaux accessoires de mode des Palestiniens», dit l’enseignant de l’UNRWA Mohammed Al Jowhary

Mohammed Al Jowhary - FB profile UNRWA link

Mohammed Al Jowhary de Jordanie (alias Mohammad Jumah Al Jawhary), qui se présente sur son profil Facebook comme un enseignant de l’UNRWA, a posté la photo ci-dessous le 27 Octobre 2015, le jour où deux soldats israéliens ont été poignardés et blessés par des Palestiniens. Les couteaux sont présentés comme des boucles d’oreilles pour femme, avec comme légende “nouveaux accessoires [de mode] pour les Palestiniens.”

Mohammed Al Jowhary - Offending image

Ceci est l’un des nombreux exemples d’incitation à la violence présents sur la page Facebook de M. Jowhary, parmi des messages qui utilisent le langage djihadiste pour décrire ceux qui attaquent des Israéliens comme des victimes et des “martyrs sacrés”.

Jowhary

Pourtant, malgré sa longue histoire d’incitation à la violence, le directeur d’école de Right to play with colleaguel’UNRWA Abo Allaith Seafan (à droite sur la photo) – dont la page Facebook comprend des scènes graphiques d’organes éclaboussés de sang, de violence et d’incitation à la haine – a récemment remis à M. Jowhary un certificat “d’entraîneur spécial” de l’organisation Right to Play, basée à Toronto, et qui est censée utiliser le sport pour enseigner la paix.

right to play

UN Watch demande à Johann Koss, président et directeur général de Right to Play – qui est partiellement financé par le gouvernement canadien – qu’elle révoque immédiatement le certificat d’un enseignant qui incite au racisme et à assassiner, le faisant passer pour quelqu’un qui fait preuve de «leadership et engagement» en tant que «coach pour le programme Right to Play en Jordanie”.

De même, UN Watch demande au British Council, qui sponsorise le programme Voix du Monde, en Jordanie et au directeur artistique Richard Frostick (ci-dessous avec M. Jowhary le 12 Novembre 2015 lors d’un séminaire à l’Hôtel Millenium à Amman) qu’ils révoquent son certificat d’”ambassadeur pour le programme Voix du Monde”, en raison de l’implication de l’enseignant de l’UNRWA dans l’incitation au meurtre.

RICHARD FROSTICKWORLD VOICE CERTIFICATE

Recommandation : l’UNRWA devrait licencier Mohammed Al Jowhary pour avoir utilisé le nom de l’UNRWA sur un compte qui incite aux actes de terrorisme, en violation flagrante de l’article 1.4 de l’UNRWA. Right to Play, et le programme World Voice du British Council, devraient également révoquer leurs accréditations à M. Jowhary.

_________________________

2: Mazen Abo Hady, un enseignant de l’UNRWA qui glorifie les attaques au couteau

Mazen Abo Hady - FB profile UNRWA link

Mazen Abo Hady, qui se présente sur son profil Facebook comme un enseignant de l’UNRWA à Gaza, se livre à des violentes incitations à assassiner les Juifs.

Le 10 Octobre, Abo Hady a affiché l’image ci-dessous – également publiée par un autre employé de l’UNRWA, Hiba Maria, comme détaillé dans un précédent rapport de UN Watch – qui montre un palestinien en keffieh jouer du violon avec un couteau, en utilisant une clé palestinienne comme un archet.

Mazen Abo Hady - Offending image 2 - knife violin

Screen Shot 2015-11-30 at 1.52.35 AM

Mais il y a pire. Le 13 Octobre, le jour où les Palestiniens ont effectué quatre attaques terroristes distinctes contre des Israéliens – dont une attaque contre un bus à Jérusalem, et une avec une voiture-bélier suivie d’un assassinat avec un hachoir à viande, qui ont couté la vie à Haviv Haim, 78 ans, et Rabbi Yeshayahu Krishevski, 60 ans – l’enseignant de l’UNRWA Abo Hady s’est précipité pour célébrer leurs décès.

D’abord, en criant «Dieu est le plus grand».

Ensuite, en honorant les agresseurs du titre de “martyrs”, dans plusieurs messages, et en téléchargeant leurs photos sur sa page :

Screen Shot 2015-11-30 at 1.51.38 AM

Troisièmement, par la célébration de l’assassin de Rabbi Krishevski en affichant sa photo à coté de celle d’un homme portant un keffieh en train de déchirer un drapeau israélien avec un couteau ensanglanté, pour révéler une scène où le drapeau palestinien flotte au sommet de la mosquée Al-Aqsa. 

Screen Shot 2015-11-30 at 1.51.46 AM

Mazen Abo Hady - Offending image I - flag

Recommandation : l’UNRWA doit congédier l’enseignant Mazen Abo Hady pour avoir utilisé le nom de l’UNRWA sur un compte [Facebook] qui glorifie les violents actes de terrorisme, qui honore les meurtriers, et se moque du meurtre d’innocents, le tout en violation flagrante du Règlement 1.4 du personnel de l’UNRWA.

_________________________

3: “Les juifs sionistes” sont “des singes et des porcs”, écrit Suad Assi, le professeur d’anglais de l’UNRWA

Suad Assi - FB profile UNRWA link

Suad Assi de Ramallah (alias Suad Khalil Remawi), se présentant comme enseignant d’anglais de l’UNRWA sur son profil Facebook. Il a partagé le post ci-dessous à propos “des ennemis”, en disant qu’il est important de savoir que “les sionistes et les juifs sont les fils des singes et des porcs » :

Suad Assi - Offending image with text

La publication de cette vidéo est une autre incitation violente sur sa page Facebook. Elle met en scène des attaquants palestiniens munis de couteaux contre des victimes innocentes :

Screen Shot 2015-11-30 at 2.28.52 AM

Ironie du sort, cet enseignant de l’UNRWA affiche fièrement son “certificat d’éthique” délivré par l’UNRWA :

ethics certificate for suad

Recommandation : l’UNRWA devrait congédier Suad Assi pour incitation à l’antisémitisme et au terrorisme, en violation flagrante de l’article 1.4 du personnel de l’UNRWA.

_________________________

4: L’employée de l’ONU Fedaa Elhaq glorifie la violence

Fedaa Elnadi Jad Elhaq - FB profile UNRWA link

Le Docteur Fedaa Elnadi Jad Elhaq (alias Dr Masoud Fedaa Ibrahim Elnadi), qui se présente comme médecin officiant de l’UNRWA sur sa page Facebook, a partagé le post ci-dessous le 13 Juillet 2014, dans lequel elle exalte le martyre islamique, en expliquant que ”les Palestiniens ont grandi en ne voulant rien d’autre que mourir en martyrs. Donc, que les Palestiniens gagnent cette guerre ou pas ; ils sont les gagnants.”

Screen Shot 2015-11-30 at 2.48.33 AMLe même jour, elle a également publié le post ci-dessous exaltant la lutte armée, en disant : «L’existence est la Résistance.” Un keffieh représentant la totalité d’Israël et des Territoires palestiniens accompagne un texte dans lequel les combattants palestiniens sont salués comme les paradigmes de l’héroïsme.

Amir Orabi - Offending image

“Oh mon Dieu, vous les Juifs,” a écrit le médecin de l’UNRWA le 18 Juillet 2014, dans l’une des nombreuses références aux Juifs :

Screen Shot 2015-11-30 at 2.54.33 AM

Recommandation : l’UNRWA devrait renvoyer le Dr Fedaa Elhaq pour avoir utilisé le nom de l’UNRWA sur un compte [Facebook] qui promeut la violence, en totale violation de la règle 1.4 pour le personnel de l’UNRWA.

_________________________

5. Bahaa Abed el Jawwad, enseignant de l’UNRWA, encourage à la violence

Bahaa Abed El Jawwad - FB profile UNRWA link

Bahaa El Abed Jawwad, qui se présente sur sa page Facebook comme un enseignant de l’UNRWA, a affiché les images ci-dessous en juillet 2014 (l’original se trouve ici) et en novembre 2012 (voir l’originale ici). La première montre un jeune homme masqué et accroupi, se préparant à lancer des pierres. Le deuxième représente deux jeunes hommes masqués, cette fois armés de mitrailleuses. La légende dit ‘Gaza résiste.’

Bahaa Abed El Jawwad - offending image

Bahaa Abed El Jawwad - offending image 2

Recommandation: l’UNRWA devrait congédier Bahaa El Abel Jawwad pour avoir utilisé le nom de l’UNRWA sur un compte [Facebook] qui encourage à la violence et contrevient à son obligation de neutralité, en violation flagrante de l’article 1.4 du personnel de l’UNRWA.

_________________________

6: Afnan Badawi, une enseignante de l’UNRWA, promeut la violence

Afnan Badawi (f) - FB profile UNRWA link

Afnan Badawi, qui se présente sur sa page Facebook comme professeure à l’UNRWA, a depuis août 2014 comme photo de couverture l’image des Palestiniens masqués sautant autour d’un bûcher en 2014  pour la “Journée de la colère». Ci-dessous, une photo qu’elle a publié sur son compte en août 2014, dans laquelle les membres de l’aile militaire du Hamas, les Brigades Al-Qassam, prient à côté de leurs fusils.

Afnan Badawi (f) - Offending image

Recommandation : l’UNRWA devrait renvoyer Afnan Badawi pour avoir utilisé le nom de l’UNRWA sur un compte [Facebook] qui tolère la violence et contrevient à son obligation de neutralité, en violation flagrante de l’article 1.4 du personnel de l’UNRWA.

_________________________

7: Une fonctionnaire des Nations Unies encourage la violence et les attaques au couteau

Obeida or Palestine - FB profile UNRWA link

Une employée de l’UNRWA dont le vrai nom n’est pas publié, et dont le compte Facebook est sous le nom de «Mère Palestine» (ci-dessus), a répondu à l’explosion terroriste qui a secoué Israël le mois dernier par l’affichage de contenus provocateurs qui cautionnent la violence. Ci-dessous une photo téléchargée depuis le téléphone portable de l’individu, où deux individus masqués sont armés d’un grand couteau (tenu comme s’il était prêt à poignarder) et d’une arme à feu.

Obeida or Palestine - Offending image 1 - knife

«Mère Palestine» a également publié une vidéo de propagande sur Facebook dans laquelle des actes d’agression sont mises en musique. Voici deux images fixes de la vidéo.

Obeida or Palestine - Offending image 3 - video still 2

Obeida or Palestine - Offending image 2 - video still 1

Recommandation : l’UNRWA devrait congédier cette employée pour l’utilisation du nom de l’UNRWA sur un compte [Facebook] qui encourage à la violence et célèbre le terrorisme, en violation flagrante de l’article 1.4 du personnel de l’UNRWA.

_______________________

8: L’employé de l’UNRWA Muhannad Nabulsih tolère la violence et le terrorisme

Muhannad Nabulsih - FB profile UNRWA link

Muhammad Nabulsih, se présentant comme un employé de l’UNRWA sur sa page Facebook (ci-dessus), a mis à jour sa photo de profil le 10 Octobre 2015 pour la remplacer par l’image d’un homme lançant des pierres avec la légende : ”la révolte commence.”

En mars, sa photo de profil était celle du cheikh Ahmed Yassine, fondateur du groupe terroriste Hamas :

Screen Shot 2015-11-30 at 3.00.38 AM

En novembre l’an dernier, Nabulsih a affiché la photo de Muataz Hijazi (ci-dessous, et abattu par la suite), le terroriste du Jihad islamique qui a tiré le 29 Octobre 2014 sur le rabbin Yehuda Glick, cet activiste israélien connu pour sa défense du droit des juifs à prier sur le Mont du Temple.

Muhannad Nabulsih - Offending image 2 mugshotRecommandation : l’UNRWA devrait renvoyer Muhammad Nabulsih pour avoir utilisé le nom de l’UNRWA sur un compte [Facebook] qui promeut la violence et le terrorisme, en violation flagrante de l’article 1.4 du personnel de l’UNRWA.

_______________________

9: L’employé de l’ONU Ruad Hussein, glorifie et promeut la violence

Ruad Hussein - FB profile UNRWA link

Ruad Hussein, qui se présente sur son profil Facebook (ci-dessus) comme un employé de l’UNRWA, a partagé deux messages incendiaires ci-dessous sur sa page Facebook le 10 Octobre dernier, en plein milieu des attaques palestiniennes contre les Juifs. Les messages originaux peuvent être vus ici et ici.

Ruad Hussein - Proof of post of offensive images

Ruad Hussein - Proof of post of offensive images 2

Recommandation : l’UNRWA devrait licencier Ruad Hussein pour l’utilisation du nom de l’UNRWA sur un compte [Facebook] qui favorise la violence et contrevient à son obligation de neutralité, en violation flagrante de l’article 1.4 du personnel de l’UNRWA.

_____________________

10: l’employé de l’UNRWA Mohammad Abu Musa encourage à la violence

Mohammad Abu Musa - FB profile UNRWA link

Mohammad Abu Musa, qui se présente comme un employé de l’UNRWA sur sa page Facebook, a posté l’image ci-dessous en juillet 2014, où il appelle à la résistance armée. La photo montre un fusil sur lequel est superposé le texte: “Nous sommes avec la résistance.”

Mohammad Abu Musa - Offending picture

Recommandation : l’UNRWA devrait congédier Mohammad Abu Musa pour avoir utilisé le nom de l’UNRWA sur un compte [Facebook] qui promeut la violence et contrevient à son obligation de neutralité, en violation flagrante de l’article 1.4 du personnel de l’UNRWA. 

Author

unwatch

Related Posts