Dec. 29, 2011
Le Monde

Trente groupes et militants de défense des droits de l’homme ont rendu public jeudi à Genève un appel demandant aux autorités égyptiennes de libérer le blogueur Maïkel Nabil, emprisonné pour avoir critiqué l’armée et actuellement en grève de la faim.

Condamné en avril à trois ans de prison par un tribunal militaire pour avoir critiqué l’armée égyptienne sur son blog, Maïkel Nabil a vu sa peine réduite à deux ans en appel le 14 décembre. Il a entamé une grève de la faim pour protester contre sa détention.

“Si Maïkel Nabil périt, le rêve d’une Egypte libre périra aussi”, a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif de l’organisation UN Watch, l’un des signataires. La coalition de défenseurs des droits de l’homme demande au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, au Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Navi Pillay, et à plusieurs rapporteurs spéciaux de l’ONU de soulever le cas de Mikaïl Nabil et de presser les autorités égyptiennes de le libérer.

Original URL: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/12/29/perquisition-dans-les-locaux-de-17-ong-en-egypte_1624160_3212.html

Author

Ezequiel

Related Posts