Le Journal de Montréal, 6 novembre 2013

Poutine, Castro, Assad et autres abuseurs habituels des droits de l’Homme connaissent Hillel Neuer

Lise Ravary

Nul n’est prophète en son pays, mais si vous n’avez jamais entendu parler de l’avocat Hillel Neuer, messieurs Poutine, Castro, Assad et autres abuseurs habituels des droits de l’Homme le connaissent, eux. Et ils le craignent.

Né dans Côte-des-Neiges il y a 43 ans, ce diplômé de Concordia et de McGill dirige aujourd’hui UN Watch, une ONG située à Genève qui a pour mandat de voir à ce que l’ONU respecte… sa propre Charte des droits de l’Homme. «Les gens pensent que l’ONU est composée de vieux sages avec des barbes blanches, genre Socrate et Platon. Or, l’ONU reflète le monde tel qu’il est», me disait-il… Hillel Neuer veille au grain.

DE L’ABSURDE AU CRIMINEL

Brillant, effervescent, intense, Neuer parle vite, et vrai, dans une langue onusienne composée de français, d’anglais et de soupe à l’alphabet. S’il a passé une grande partie de sa vie à défendre les victimes de l’horreur, sa capacité de s’indigner haut et fort devant l’inacceptable ne s’est pas érodée pour autant.

À la mi- octobre, lors de négociations sur le programme nucléaire iranien, Neuer a accusé l’ONU de s’être « agenouillée devant le régime fondamentaliste iranien » qui avait demandé, et obtenu, qu’une sculpture montrant un homme nu qui orne l’entrée de la salle du Conseil du palais des Nations, à Genève, soit recouverte d’un drap blanc, qualifiant cet accommodement de « dérive grave. »

C’est grâce à lui si l’on sait que la Chine a fait l’éloge de l’Arabie saoudite pour sa défense des droits des femmes en plein Conseil des droits de l’Homme et que les Saoudiens ont retourné l’ascenseur en soulignant les progrès de la Chine du côté des minorités ethniques. Que la Libye sous Khadafi a félicité Cuba pour son bilan en matière de libertés individuelles. Que la France a loué pas plus tard que l’an dernier les progrès réalisés par l’Arabie saoudite en ce qui a trait au rôle des femmes dans cette société. Et qu’en mai 2013, la Syrie a accusé I sraël de pratiques i nhumaines qui ciblent la santé de citoyens syriens.

C’est grâce à UN Watch si l’on sait que Moscou et La Havane demeurent intouchables.

SA DERNIÈRE CROISADE

Ces jours-ci, Hillel Neuer parcourt la planète pour convaincre les puissants d’empêcher la réélection de la Chine, de la Russie, de l’Arabie saoudite et de Cuba au Conseil des droits de l ’ Homme. Et l ’ entrée au Conseil de l’Algérie, du Vietnam et de la Jordanie.

« Ces pays violent systématiquement les droits de leurs propres citoyens et votent constamment contre des résolutions visant à protéger ces droits ailleurs dans le monde.» L’Assemblée générale va se prononcer le 12 novembre.

Malgré les scandales, Hillel Neuer continue de croire que l’ONU joue un rôle essentiel. Que son influence demeure considérable. «Tous les pays savent que les résolutions de l’ONU peuvent mobiliser les forces de la honte et l es pressions politiques, à l’ interne comme à l’externe. Les mots comptent.»

Hillel Neuer aussi.

Source: http://www.journaldemontreal.com/2013/11/05/le-montrealais-qui-fait-trembler-lonu

 

Author

unwatch

Related Posts