Laila-Mokhiber-spox-for-UNRWA-USA

GENÈVE, le 3 Mars 2016 – UN Watch a appelé aujourd’hui la representante de Etats-Unis à l’ONU, Samantha Power à mettre fin à son silence sur la poursuite de l’incitation à la haine contre Isrël par l’UNRWA tandis que la porte-parole de leur bureau américain, Laila Mokhiber, a fermé son compte Twitter suites à de puissantes accusations pour son soutien public à la “semaine de l’apartheid israélien.”

“A l’heure où les États-Unis font don d’une somme extravagante à hauteur de 400 millions de dollars par an à un organisme des Nations Unies censé être strictement axé sur l’aide humanitaire, l’Ambassadeur Power et l’administration Obama doivent mettre fin à leur inexplicable politique du silence face à ce qui n’est que la dernière, à ce jour, des violations flagrantes du principe de neutralité par les fonctionnaires associés à l’UNRWA “, a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif de UN Watch, une ONG basée à Genève qui dénonce les dysfonctionnements de l’ONU.

Le Tweet de Laila Mokhiber a été posté peu de temps après qu’elle et ses collègues de l’UNRWA-USA ont rencontré à Washington le commissaire général d’UNRWA, Pierre Krähenbühl, qui a souligné l’importance du lobby de l’UNRWA-Washington du Congrès des États-Unis et du soutien financier des Etats-Unis s’élevant à 400 millions de dollars.

krahenbuhl-and-unrwa-usa

Lorsque le poste de Mokhiber fut dénoncé, elle verrouilla rapidement son compte Twitter, puis décida de le supprimer complètement.

“Il est profondément troublant que l’Ambassadeur Power n’ait rien dit après que nous ayons envoyé à plusieurs reprises des preuves documentées des flagrantes incitations au terrorisme par plus de 30 enseignants et responsables différents de l’UNRWA au cours des six derniers mois, et qu’elle se tut de nouveau quand elle visita en personne les installations de l’UNRWA ce dernièr mois. Le silence américain sur l’incitation à la haine de la part de l’UNRWA envoie un message dangereux à un moment où l’UNRWA instruit les Palestiniens qui commettent un nombre sans précédent d’attaques au couteau et d’autres actes de terrorisme, cela doit cesser immédiatement.”

Ci-dessous: l’un des nombreux messages de médias sociaux par des membres du personnel de l’UNRWA incitant au terrorisme, documentés dans des rapports de UN Watch envoyés à l’Ambassadeur des États-Unis, Samantha Power.

Hani-Al-Ramahi-Palestinian-knife-image

Author

unwatch

Related Posts