Syrian ambassador Bashar Jaafari together with Ban Ki-moon  and other members of the International Association of Permanent Representatives (IAPR).

L’ambassadeur syrien Bachar Jafaari, deuxième depuis la gauche, pause avec Ban Ki-moon et d’autres membres de la International Association of Permanent Representatives (IAPR), ou Association Internationale des Représentants Permanents.

Genève, le 24 octobre 2016 —Des groupes de défense des droits de l’homme critiquent le chef de l’ONU Ban Ki-moon après qu’il a rendu les honneurs aux 10 années de service de l’émissaire du régime syrien, ainsi qu’à d’autres ambassadeurs.

Hillel Neuer, directeur exécutif de l’organisation non gouvernementale UN Watch basée à Genève s’interpelle: « Comment le Secrétaire général de l’ONU peut-il être pris au sérieux quant au massacre d’Alep par le régime syrien alors qu’il épingle sa récompense sur la veste de Bachar Jaafari, soit le porte-parole le plus notoire de l’assassin? »

« Ce qui est tout aussi troublant c’est que l’ambassadeur hollandais Karel van Oosterom a tweeté l’événement comme si c’était tout à fait normal, de la même façon qu’il a souvent soutenu le régime vénézuélien qui oppresse son peuple et est la cause de la famine dans le pays. »

Cet événement était organisé par la International Association of Permanent Representatives (Association Internationale des Représentants Permanents). Le chef de l’ONU a décerné les broches, et un gâteau fut servi qui présentait l’inscription « United Nations Vintage Group – 10 years PR to UN. » (« Les Anciens de l’ONU – 10 ans de RP pour l’ONU. »)

Ban Ki-moon épinglant les récompenses:

pinning-on-them the-pin

Le gâteau en hommage à l’émissaire syrien et à ses collègues:

vintage-group-cake

Author

unwatch

Related Posts