• L’interview de Schabas, avec le Conspirationniste du 11 Septembre Richard Falk, critique violemment UN Watch

• Schabas et Falk ont été inscrit comme intervenants à une conférence Anti-Israël au Royaume-Uni

La nouvelle directrice générale chargée de la Commission d’enquête Mary McGowan Davis : « Il y  a besoin d’ajuster notre travail suite à la démission tardive de l’ancien directeur William Schabas.»


Depuis un développement inattendu, la Commission d’enquête de l’ONU chargée du conflit de Gaza en 2014, qui avait prévu de faire un rapport pour le 23 Mars, a demandé un report jusqu’à Juin.

Le président du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, l’ambassadeur Allemand Joachim Ruecker, a déclaré qu’il supportait la requête, cependant rien n’a encore été formellement decidé.


Mary McGowan Davis, qui a remplacé William Schabas en tant que directrice après la révélation du travail rémunéré de ce dernier pour l’OLP, a déclaré que la Commission avait besoin d’un délai “afin d’ajuster notre travail suite à la démission tardive de son ancien directeur. »

Elle a ajouté que la Commission d’enquête doit analyser « avec une extrême objectivité » un grand nombre de propositions reçu durant les dernières semaines des deux côtés.

UN Watch a été le premier a formellement demander un report lorsque les commissionnaires ont été rencontré en privé en Septembre, soutenant le besoin de la Commission d’enquête d’être minutieuse et de ne pas se précipiter, ainsi que de permettre aux parties de conduire leurs propres enquêtes sans être interdit par l’ONU.

Pour le moment, Schabas et McGowan Davis ont écarté abruptement cette idée. Cette semaine, néanmoins, la Commission a soudainement soutenu le fait qu’un report était nécessaire : les questions sont « complexes » et « en pesant les faits et en considérant les questions légales qui se posent sont des choses qui ne devraient pas se faire dans la précipitation sous aucune circonstances ».

L’interview de Schabas avec le Conspirationnistes du 11 Septembre Richard Falk ; les deux ont violemment critiqué UN Watch

                                   

 

Falk: “J’ai été sujet à des attaques diffamatoires constantes mené par UN Watch, une tristement célèbre Organisation Non-Gouvernmentale” 

Schabas: UN Watch et ses amis ont hurlé” après moi, “ces accusations d’impartialité étaient une chasse aux sorcières, faisant penser au Maccarthysme”

 

L’une des premières décisions de Schabas après avoir démissionné dans la honte de la Commission d’enquête de l’ONU relative au conflit de Gaza, fut de donner une interview au tout aussi déshonorer ancien représentant de l’ONU Richard Falk. Il a rejoint le Mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre en critiquant violemment UN Watch.

Falk a commencé son interview en disant que « les individus éminents » qui critiquent Israël sont constamment sujets à de fausses accusations d’impartialité.

« Ce fut mon expérience comme rapporteur spécial de la Palestine occupée durant tout la période de 2008-2014, » écrit Falk, « durant laquelle j’étais sujet à des attaques diffamatoires constantes, mené par UN Watch, une tristement célèbre Organisation Non-Gouvernementale qui évite le message tout en s’attaquant furieusement au messager, en essayant de ternir ma réputation en écrivant des lettres personnelles de dénonciation à un grand nombre de personnalités éminentes, qui ont pris cette stratégie bien plus au sérieux qu’elle ne le méritait. »

Schabas était d’accord avec Falk, en déclarant que : « UN Watch et ses amis hurle après la composition » de sa Commission, et « ces accusations d’impartialité à mon encontre ne sont rien de plus qu’une chasse aux sorcières, faisant penser au Maccarthysme. »

Dans son interview, Schabas a cherché à minimiser ses déclaration antérieures – l’une d’elle disant que la personne qu’il voulait le plus voir sur le banc des accusés de la Cour Internationale de Justice est le Premier Ministre Israélien Benjamin Netanyahu –, ainsi que sa révélation d’un travail rémunéré pour l’OLP.

Si les juges Israéliens ont pu juger Adolph Eichmann malgré leurs « opinions tranchées » relatif aux criminels de guerre Nazi,alors lui aussi peut juger Israël, a affirmé Schabas.

Schabas et Falk ont été inscrit comme intervenants à une conférence Anti-Israël à l’Université de Southampton au Royaume-Uni – Par la suite, le nom de Schabas a été enlevé

La prochaine conférence d’avril à l’Université de Southampton au Royaume-Uni cherchant à remettre en cause « la légitimité dans le droit international de l’Etat Hébreux d’Israël, » en l’accusant d’ « Apartheid, » a inscrit les anciens représentants de l’ONU Richard Falk et William Schabas parmi ses intervenants.

Une version plus récente du programme, qui suit une indignation internationale, a soudainement fait enlever le nom de Schabas.

Des aperçus du programme suivent ci-dessous.

Author

zadmin

Related Posts